Sexbots, les sextoys du futur ?

Voilà déjà plusieurs années que les films de science-fiction annoncent le nouveau lobby des robots qui pourraient remplacer une personne, après les poupées gonflables puis la poupée réaliste, arrivent les sexbots, des robots pour faire l’amour.

On peut réellement se demander si la  technologie a toujours de bons côtés, bien qu’il existe déjà une panoplie de SexToys, ils ne remplacent en aucun cas une personne réelle, même si certains s’en satisfont. Mais lorsque qu’on parle de poupée aussi réaliste qu’une vrai personne, à la peau tendre et au regard presque expressif, on trouve déjà ça un peu limite. On se rappelle notamment du film Monique ou l’acteur entretient une relation riche et offre même des cadeaux à son jouet grandeur nature. Cependant, cette fois-ci la science va encore plus loin, les robots du sexe, veulent faire leur apparition, est-ce une bonne idée ou une aberration ?

D’un côté on pense que les SexToys dans leurs premiers temps étaient vus comme malsains et regarder maintenant, ils se démocratisent et deviennent des jouets du quotidien, qui ne remplacent en aucun cas le ou la partenaire mais, qui ajoutent du piment. Alors, pourquoi ces robots ne suivraient–ils pas le même chemin ? Après tout, pour toutes les personnes seules parce qu’elles ont un handicap ou une maladie les empêchant de trouver l’amour, ne mériteraient elles pas d’avoir un peu de bonheur dans leur vie déjà si dur ? Et si vous appreniez que votre mari allait chez une professionnelle du sexe, préfériez-vous qu’il continue ou lui offrirez-vous un robot pour contenir son manque ? Il y a plein de raisons qui pourraient justifier leur utilisation et dont on pourrait comprendre leurs utilités mais, le problème ce sont les limites acceptables.

En effet  certains en auraient une utilité justifiable et compréhensible sur ces SexToys « humain », mais à l’inverse n’y aurait-il pas de débordements ?

Pourquoi s’embêter à chercher l’amant(e) parfait alors qu’un robot pour satisfaire tous nos désirs sans jamais rechigner ? On finirait par tous avoir un sexbots chez soi et le sexe avec d’autres humains deviendrait de plus en plus « has been » et imaginer que nous ne ferions même plus d’enfant de la manière naturelle (hop des bébés éprouvettes!)

Malheureusement cela pousse la perversion encore plus loin quand l’inventeur se vante de pouvoir remplacer non seulement le sexe, mais aussi une personne, lorsque le robot sera en mesure d’avoir des réactions humaines. En effet l’intelligence artifice n’est plus de la science-fiction, maintenant il faut se poser la question des limites de ces technologies futures avant qu’elles finissent en scénario catastrophe.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.