Mon Nom est Clitoris, le documentaire pour vous faire grandir

Pourquoi « Mon Nom est Clitoris » est LE documentaire dont nous avons besoin en ce moment ? Tout simplement parce que la sexualité féminine est encore un tabou bien trop présent dans les esprits de tous. Cela doit cesser !

De quoi parle « Mon Nom est Clitoris » ?

Il s’agit d’un documentaire interrogeant des femmes sur leur sexualité. Attention, on ne parle pas de pratique, ni de performance mais simplement de l’apprivoisement de son corps. Ce documentaire est édifiant tant on se rend compte que les femmes ne connaissent que très peu leur corps finalement.

Synopsis du documentaire :

Des jeunes femmes dialoguent autour du thème de la sexualité féminine. Avec une liberté, un courage et un humour communicatifs, elles partagent leur expérience et leurs histoires, dans la volonté de changer le monde autour d’elles et de faire valoir le droit des femmes à une éducation sexuelle informée, délivrée des contraintes et des tabous.

Pourquoi voir « Mon Nom est Clitoris » ?

Dans ce documentaire qui enchaîne les portraits, nous retrouvons 12 femmes. A travers des anecdotes et des pensées personnelles, elles expriment leur volonté de voir évoluer le monde et les mentalités à l’aide d’une meilleure information sur la sexualité féminine sans tabou, ni peur du jugement.  De leur première fois en passant par leurs orgasmes ou  leurs problèmes sexuelles, elles participent à briser ce mur sur la sexualité féminine.

Ce documentaire Belge réalisé par Daphné Leblond et Lisa Billuard Monet n’est pas fait uniquement pour les personnes possédant un clitoris. Il est à la fois utile pour les hommes et les femmes, jeunes ou moins jeunes qui souhaiteraient faire évoluer leur vision de la sexualité et connaître mieux cet organe dédié au plaisir.

Les documentaire sans tabous qui parlent de sujets sensibles sont à plébisciter et à soutenir pour voir le monde changer. Surtout quand certaines institutions nient l’existence de notions pourtant basiques comme le plaisir féminin (oui oui, les femmes ont le droit de se faire plaisir et de le ressentir) mais aussi le consentement.

Anecdote du documentaire :

Les réalisatrices, s’amusent à rajouter dans les livres d’éducation sexuelle, l’organe du clitoris, honteusement oublié dans les dessins représentatifs. Il faut savoir qu’une fille sur 4 de 15 ans ne sait pas se représenter un clitoris ni sa principale fonction. Il faut  se battre pour mieux éduquer les générations à venir mais aussi celles actuelles.

clitoris-représentation

Représentation d’un clitoris entouré de fleurs

 

Pour voir ce documentaire, rendez-vous sur le site de la 25ème Heure afin de réserver votre séance à domicile.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.