La pratique du Flux Instinctif Libre

La pratique du Flux Instinctif Libre ou comment vivre ses règles en toute liberté et sans protection aucune ? Fini les tampons, les serviettes, qui finissent dans la poubelle et qu’on n’apprécie pas des masses…. Le F.I.L, une alternative à la coupe menstruelle ou tout autre solution de protection hygiénique, qui fait beaucoup parler d’elle.

Qu’est-ce que c’est ?

Elle fait son apparition dans un premier temps aux États-Unis, sous le nom de FFI, Free Flow Instinct. Ce sont les blogueuses et youtubeuses qui mettront en avant cette méthode consistant à ne plus utiliser de protection d’hygiène intime au cours de son cycle menstruel. Le F.I.L c’est être à l’écoute de son corps pour anticiper le moment où le flux arrive, le retenir jusqu’aux toilettes et l’évacuer.

Comment le pratiquer ?

Le flux instinctif libre nécessite un temps d’adaptation qui peut varier en fonction des personnes mais qui est en moyenne de 4 à 5 cycles.

flux instinctif libre

Corps de femme tenant un poivron

Cette méthode demande de développer une conscience corporelle pour être à l’écoute de son corps. L’objectif est donc de sentir lorsque l’utérus a besoin de se vider. Il faut être très attentive aux signaux de son corps. Le F.I.L c’est apprendre à utiliser les muscles de son vagin et de son périnée pour retenir puis relâcher le flux au moment voulu.

Il n’y a rien de bien compliqué, mais cela demande une certaine concentration et éviter tout stress. Le sang va dans un premier temps descendre de l’utérus pour arriver au niveau du vagin. C’est à ce moment-là, lorsque le flux descend qu’il faudra faire appel aux muscles de votre périnée. La contraction permettra d’éviter que le sang arrive jusqu’aux sous-vêtements. Après ça, il ne vous restera plus qu’à vous rendre aux toilettes pour relâcher, vous détendre et laisser couler dans la cuvette.

Avantages

Nombreux sont les avantages offerts par cette pratique. Dans un premier temps le flux instinctif libre vous permet de ne plus utiliser de protection hygiénique. En conclusion, produire : ZÉRO DÉCHET. Il faut savoir qu’une femme a besoin de protections en moyenne 520 fois dans sa vie (environ 13 fois par an pendant 40 ans). Dans le monde c’est 45 milliards de serviettes qui sont utilisées. Chacune mettant 500 ans pour se dégrader.

Avantage numéro 2, économiquement parlant les solutions en grandes surfaces/pharmacies sont relativement chères et au vu de la fréquence c’est un certain budget, ici c’est ZÉRO EURO.

Numéro 3, polémique très présente depuis maintenant quelques années : les produits toxiques que pourraient contenir les tampons… Scandaleux, ici c’est ZÉRO RISQUE. Pour celles qui n’oseraient pas se lancer dans cette pratique, il y a tout de même des alternatives aux tampons. Vous pouvez les trouver sur le site d’espaceplaisir, que ce soit les éponges ou bien les coupes menstruelles.

Le fait de reconnecter son corps et son esprit. Se reconcentrer sur l’essentiel, sur les capacités et l’intelligence de la nature. Une bonne chose qu’on perd au fil du temps.

Plus de panique parce que vous avez oublié votre tampon, c’est vous qui avez le contrôle, vous êtes maître de vous-même et maintenant de vos règles aussi !

flow

Laisse couler

Inconvénients

Malgré tous ces avantages, on ne va pas vous cacher qu’il y a quelques petits inconvénients. Pour certaines, le fait de contrôler ses muscles et forcer son corps n’est pas naturel et donc négatif.

Il y a bien évidemment aussi des risques de petits accidents, cela dit même avec les protections. Que celles à qui ça n’est jamais arrivé se manifestent.

Pour pratiquer le flux instinctif libre en toute tranquillité, il est important d’avoir toujours des toilettes à proximité pour pouvoir se relâcher dès que le besoin se fait sentir.

Certaines femmes ne peuvent pas le pratiquer ou auront du mal si elles ont un périnée trop détendu (post accouchement ou mauvaise rééducation). Aussi, le prolapsus génital ou la béance vaginale ne faciliteront pas le F.I.L. Dans ces cas, faire appel à un avis médical serait dans un premier temps nécessaire.

Aucune enquête suite à la pratique du flux instinctif libre n’a encore était menée. On ne sait donc pas si cela à des conséquences ou non sur notre corps. Cela dit la nature est bien faite alors pourquoi ne pas se lancer ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.