Frotti-frotta, dry humping nous voilà !

Vous voulez égayer votre quotidien ? Changer de la routine phallocentrée qui implique toujours la pénétration dans vos rapports sexuels ? Tester la technique du dry humping !

Une pratique qui n’est pas que pour les préliminaires

Pour beaucoup, les relations sexuelles sont associées à la pénétration. Vision très hétérosexuelle qui est dictée par une société où cunnilungus, fellation, masturbation ne sont que préliminaires et ne constituent pas un rapport en soit. Sauf que là est notre première erreur. SCOOP : ces pratiques peuvent nous apporter un orgasme.

Si cette pratique est de plus en plus exercée au delà de l’Atlantique, en France, elle reste trop méconnue car considérée comme préliminaires et non finalité. Le processus classique que l’on nous impose est : des préliminaires pour commencer, puis la pénétration et enfin l’éjaculation masculine. Fin de l’histoire.

Le dry humping, que l’on pourrait traduire par un frotti-frotta en français fait partie de ces pratiques sexuelles bien trop associées aux préliminaires. Le dry humping peut se faire en solo, en duo ou à plus si bon vous semble. Le but est simple : frotter son sexe contre sa moitié, un objet ou un vêtement de façon à stimuler ses zones génitales. Et en plus, vous pouvez le faire en étant tout habillé ! Si ce n’est pas merveilleux ça ! Attention, vous ressentirez moins de sensations en pantalon de ski qu’en short d’été. À vous de faire votre choix.

Une pratique non-genrée

Bien que cette activité soit plus particulièrement pratiquée par les femmes, à fortiori celles qui découvrent leur corps pendant l’adolescence, elle n’en est pas moins très intéressante pour les hommes. La pression et frottements effectués sur le clitoris et le gland permettent d’accéder à un plaisir différent et même à l’orgasme.

Beaucoup pensent que la masturbation féminine ne se limite qu’à l’utilisation des doigts (interne ou externe), largement entretenue par l’industrie pornographique. Il faut savoir que le clitoris est doté de 8 000 terminaisons nerveuses. Le dry humping permet donc de stimuler le clitoris de différentes façons. Pour les personnes aimant les frottements directs, le dry humping se fera sans vêtements contre des objets durs. Pour les personnes plus sensibles, un vêtement entre l’objet et la zone génitale sera nécessaire, aussi l’objet pourra être plus mou comme un coussin par exemple.

dry-humping-coussin

Femme pratiquant le dry humping avec un coussin.

Le dry humping à deux

Ce qu’il faut savoir pour la pratique à deux du dry humping :

  • Certains vêtements facilitent l’acte. Tous les vêtements peuvent vous faire avoir un orgasme mais cela peut être plus long avec un vêtement très épais. Privilégiez des habits légers comme du satin, du coton.
  • Vous pouvez vous masturber en amont afin de faciliter la croissance du plaisir et ainsi atteindre un orgasme à deux.
  • Choisissez une position qui vous met habituellement à l’aise mais une fois la technique maîtrisée, n’hésitez pas à innover. En ciseaux, sur votre partenaire, en cuillère, les possibilités sont immenses.
  • Vous n’êtes pas obligé(e) de vous frotter sexe contre sexe. Vous pouvez utiliser les autres membres de votre moitié comme son bras, sa jambe, ses fesses etc…

Alors qu’attendez-vous ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.