Comment réussir une fellation inoubliable ?

ID-10090878

Ce soir, vous avez décidé de tester la fellation ! Problème : vous ne connaissez absolument pas le mode d’emploi… Pas de panique ! Découvrez nos conseils pour réussir une fellation inoubliable…

Est-ce parce que vous êtes dégoûtée d’avance ou parce que vous avez peur de mal faire ? Quoi qu’il en soit, la fellation, franchement, vous vous en passeriez bien. D’ailleurs, à chaque fois que votre homme vous en demande une, c’est la même chose : vous prétextez une migraine ou vous faites carrément semblant de ne pas l’avoir entendu… Et lorsque, finalement, vous consentez à vous glisser entre ses jambes, vous expédiez les choses le plus vite possible et du bout des lèvres… Stop !

« Avoir envie »

« Pour qu’une fellation soit réussie, il faut que les deux partenaires ressentent du plaisir », explique Coralie Trinh Thi, auteur de Osez une leçon de fellation (éd. La Musardine). Autrement dit, si, au moment d’attaquer les choses sérieuses, vous êtes au bord du dégoût, il est à parier que votre partenaire sera affecté par votre malaise et ne ressentira aucun plaisir… Dommage !
« Bien sûr qu’il faut maîtriser un minimum la technique, ajoute Coralie Trinh Thi. Mais même si c’est une experte, une fellatrice ne donnera aucun plaisir à son partenaire si elle se force ! »
Inutile donc de vous lancer à contrecœur dans une caresse orale qui ne fera plaisir à aucun de vous deux… Retentez l’expérience plus tard ou rabattez-vous plutôt sur d’autres caresses tout aussi torrides !

Patrick, 39 ans

« Je ne peux pas concevoir une relation amoureuse sans une fellation de temps en temps. C’est vraiment mon péché mignon. Et je pense que je serais tenté d’aller trouver ce plaisir ailleurs. Une fellation faite dans les règles de l’art est généreuse. La femme doit bichonner et chouchouter le sexe à la moindre de ses extrémités ! Mis à part les bruits de succion qui me sont agréables, la fellation doit se pratiquer en silence. Le rythme doit être lent au début et s’accélérer au fur à mesure que la folie me vient… »

Arthur, 37 ans

« Ma femme n’est pas très douée en matière de fellation. Elle est trop sage. Les femmes ont tendance à ne pas assumer cette pratique, à être dans le charme ou trop réservées alors qu’on préfère qu’elles jouent vraiment le jeu. J’aime qu’on me regarde pendant cet acte, que ce soit un peu hard. »

Julien, 47 ans

«Une femme qui se force, je le sens tout de suite. Qu’elle soit experte ou non, ma jouissance est à son paroxysme quand elle y prend du plaisir aussi. C’est incomparable. »

Source : Femme Actuelle

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.