Header BDSM responsive
Découvrez notre gamme de

BDSM

Pour les débutants ou les grands amateurs, espaceplaisir fait évoluer votre vie sexuelle du côté obscur en toute sécurité avec nos produits BDSM. Pimentez votre vie de couple avec nos accessoires...

Header BDSM
  • Vos accessoires BDSM Sélection Spéciale Noël
    Vos accessoires BDSM
    Sélection Spéciale Noël
  • Le Coffret idéal à Noël L'art du bondage N°15
    Le Coffret idéal à Noël
    L'art du bondage N°15
  • Dominant ou Dominé ? Menottes sexy et Liens
    Dominant ou Dominé ?
    Menottes sexy et Liens
  • Mère ou Père fouettard ?  Fouet, cravache et paddle
    Mère ou Père fouettard ?
    Fouet, cravache et paddle


Notre gamme d'accessoires BDSM et Bondage


Top 10 des ventes de BDSM


BDSM

Nos réponses à vos questions

Qu’est-ce que le BDSM ?

Le BDSM est de plus en plus à la mode au sein des couples, notamment suite à certaines séries ou au succès de la trilogie Cinquante Nuances de Grey. Mais qu’en est-il réellement ? Avant de vous glisser dans la peau d’un dominant ou d'un soumis, voici ce que vous devez savoir sur cette pratique sexuelle.

L'acronyme BDSM correspond à : bondage & discipline, domination & soumission, sadisme & masochisme.
  • Bondage : il s’agit de l’art d’attacher son ou sa partenaire pour restreindre ses mouvements ou un ou plusieurs de ses sens, à l’aide de menottes, liens, cordes, masques, bâillons, etc. Le bondage est également associé à la pratique du Shibari.
  • Discipline : il s’agit de se faire obéir en imposant quelque chose ou en donnant des punitions.
  • Domination & soumission : ces jeux de rôles visent à contrôler son ou sa partenaire, ou à se soumettre aux désirs de l’autres. Pour varier les jeux érotiques, les rôles peuvent s’inverser.
  • Sadisme & masochisme : le sadisme relève du plaisir éprouvé à infliger une douleur, tandis que le masochisme correspond au plaisir ressenti lors de certains types de douleurs.

  • Pourquoi pratiquer le BDSM ou le Bondage ?


    Pour lâcher prise

    Les pratiques liées au BDSM requièrent une confiance extrême en son ou sa partenaire pour le ou la laisser prendre le contrôle durant le rapport. En complicité avec votre partenaire, vous pourrez alors vous abandonner et ressentir pleinement les plaisirs liés à la contrainte ou à la douleur.

    Pour renforcer la complicité


    Le BDSM renforce les liens du couple puisqu’une excellente communication est nécessaire, que ce soit pour parler de vos envies respectives, pour établir les règles de vos jeux érotiques, ou pour mettre en place des codes vous permettant de vous adonner à ces pratiques en toute sécurité.

    Pour casser la routine

    Les problèmes au sein d’un couple peuvent souvent venir d’une lassitude ou d’une monotonie de la sexualité. Pour remédier à cela, laissez-vous tenter par de nouvelles expériences et adoptez une nouvelle vision de vos rapports sexuels, sans tabous.

    Pour se dépasser

    Certaines personnes ressentent le besoin de connaître leurs limites pour décupler les sensations ressenties lors des rapports sexuels. Osez franchir la frontière entre plaisir et douleur en choisissant la pratique BDSM qui vous correspond, de la plus soft à la plus prononcée.

    Pour pimenter les sensations

    Pour aller plus loin, il conviendra de bien se renseigner sur les différentes pratiques mais aussi sur les codes spécifiques du BDSM. Notamment si vous voulez être dans une relation de domination vous pouvez être Dominant, Soumis ou Switch (vous serez en mesure de prendre le rôle du dominant et du soumis). Vous pouvez également pratiquer le BDSM en dehors de toute relation sexuelle, ce sont les séances blanches.

    Par où commencer le BDSM ?


    Les règles à établir

    La communication est l’élément clé pour que votre expérience BDSM soit réussie. Dans une relation BDSM saine, le ou la soumis(e) doit être autant satisfait que le ou la dominant(e). Le consentement est un principe essentiel aux jeux de contrainte ou de douleur érotiques ; sans forcément établir un contrat comme Christian Grey, veillez à exprimer clairement vos envies et vos limites et surtout à écouter celles de votre partenaire.

    Les limites à la pratique

    Le dominant ou la dominante doit s’assurer durant tout le rapport que le soumis ou la soumise est en sécurité et va bien. N’hésitez pas à définir à l’avance un code, court et simple, à utiliser en cas de problème. Nous vous conseillons toutefois de pratiquer le BDSM uniquement avec des partenaires que vous connaissez bien et en qui vous avez entièrement confiance.

    Quels accessoires pour débuter le BDSM ?

    Inutile de sortir les barres d’écartement tout de suite, veillez à commencer en douceur, tout en respectant les envies de votre partenaire. Nous vous conseillons notre coffret BDSM pour débutant afin de débuter sereinement. Le BDSM représente un ensemble de pratiques où chaque accessoire aura une utilité spécifique, certains pouvant se combiner entre eux pour encore plus de plaisir.

    Des menottes

    Menottes en fourrure, en métal pour rappeler l’univers policier, ou en cuir pour un look plus sexy : vous trouverez forcément la paire de menottes adaptée à vos préférences. À vous d’attacher les poignets ou les chevilles de votre partenaire pour l’immobiliser ou le contraindre, ou de vous laisser maîtriser par votre moitié.

    Un masque ou une cagoule

    Jouez avec vos sens en cachant la vue de votre partenaire avec un masque BDSM. Cela permet de décupler les sensations du toucher ou de l’odorat. Vous pouvez même utiliser une cagoule pour des jeux sensoriels encore plus marqués.

    Une cravache ou un fouet

    Les cravaches, fouets, paddles ou martinets sont utilisés pour punir votre partenaire. Une fessée peut prendre une saveur bien plus exquise et excitante lorsqu’elle est infligée par un instrument. Certaines cravaches ont un côté plumeau pour passer en un rien de temps des punitions aux caresses sensuelles. Car entre plaisir et douleur, il n’y a qu’un pas.

    Des pinces à tétons

    Certaines personnes sont plus ou moins sensibles des tétons, une zone particulièrement érogène chez la femme, mais aussi chez l’homme. L’utilisation d’une pince à tétons permet de les stimuler avec une pression plus ou moins forte pour naviguer entre coueur et intensité.

    Une roulette de Wartenberg

    Cet instrument chirurgical à petites pointes qui tient son nom du célèbre neurologue Dr. Wartenberg, viendra glisser sur le corps de votre partenaire afin de lui procurer d’exquises sensations qui mettront tous ses sens en alerte.

    Quelle pièce de lingerie porter pour du BDSM ?

    Pour pratiquer le BDSM ou Soft Bondage, la lingerie BDSM n’est pas obligatoire. En revanche, si vous souhaitez pimenter vos séances, nous vous proposons des pièces de lingerie conçues pour cela ! Les matières telles que le cuir, le latex ou le vinyle sont parfaites pour créer une ambiance très coquine. Nous vous conseillons par exemple un body simili cuir qui s’accordera parfaitement avec des menottes bondage. Vous pouvez également porter de la lingerie ouverte en dentelle pour stimuler un peu plus votre partenaire et utiliser plus facilement des jouets pour adultes.

    Le BDSM en quelques chiffres

    Dans une enquête edarling (site de rencontre par affinité) de 2013, les chiffres montrent que la communauté BDSM est bien représentée en France. En effet, 11,4 % des hommes affirment avoir déjà pratiqué le BDSM contre 4,9 % des femmes. En couple : 52,5 % des hommes souhaiteraient instaurer les pratiques BDSM au sein de leur couple pour raviver la flamme. Les femmes ne sont que 37,2 % à le penser. Lors d’un 1er rendez-vous coquin, 44,2 % des hommes et 58,3 % des femmes déclarent être interloqués si leur partenaire leur propose une relation basée sur la domination/soumission, mais restent pour avoir plus de détails.